Dee Nasty remixe Treponem Pal

Dee Nasty

Véritable précurseur et déclencheur de vocation, Dee Nasty participe à la naissance du mouvement Hip Hop en France. Aux Etats-Unis, il découvre les break-dancers et les graffitis et dès la fin des années 70, il laisse tomber la guitare pour trafiquer les bandes magnétiques. Avec une vieille beat-box et deux tourne-disques, il trouve de nouveau groove avec des sons directement importés de New York. Très vite, il organise des après midi hip hop dans des terrains vagues de la banlieue nord de Paris.

En 1984, Dee Nasty auto-produit le 33 tours « Paname City Rappin. » : une face Smurf, une face Metro Scratch. Puis c’est l’engouement : le journal Actuel et Radio Nova organisent avec lui les soirées Chez Roger Boîte Funk au Globo et accueillent Public Enemy et Afrika Bambaata. Avec ses premières platines Technics MK2, il poursuit sa quête du « perfect beat » puis invite ses fans à prendre le micro dans Deenastyle (son émission sur Radio Nova): les débuts live de NTM, M.C SOLAAR, ASSASSIN, Ministère A.M.E.R…

Parallèlement, Amina, Cheb Khaled, les Rita Mitsouko puis les Beastie Boys ou encore Arthur H utilisent ses dons de mixeur arrangeur et scratcheur. Il va sortir de nombreux maxis et des compilations, un double album en 1991 et Le Deenastyle en 1993, avec Cut Killer, Dj Abdel, les Princes du Swing (« A nos amis ») en invités. Sur scène, on le retrouve en première partie de Public Enemy, The Last Poets, Trouble Funk, Ice T, Spoonie G., Cash Money, Bambaata & the Soul Sonic Force, George Clinton et Maceo Parker… Le flight-case ou sa pile de disques sous le bras, il va de soirées house en free party, dans les festivals, les bars et les clubs. Il sillonne aussi le monde durant deux années avec Cachaito Lopez, le contrebassiste du Buena Vista Social Club. Musicien éclectique, il collabore avec Elephant System (avatar reggae-dub de Treponem Pal) et Manu le Malin.

Dee Nasty anime « Global Hip Hop » sur RFI et traville encore et toujours sur de nouveaux albums.

Maintenant, Dee Nasty est présent sur l’album EVIL MUSIC FOR EVIL PEOPLE de Treponem Pal avec le titre RIOT NASTY DANCE.