La time-line de Treponem Pal

TP_titreetLogo

Avec plusieurs albums incendiaires, un parcours de précurseur, des alliances coups de poing (Young Gods, KFMDM) et des invitations Première Classe en tournées internationales (Nine Inch Nails, Prong,  Ministry, Faith No More, Godflesh), Treponem Pal est devenu le fer de lance français du métal-indus.
L’histoire du groupe est exceptionnelle, unique, marquée par les extrêmes, les rumeurs, les secrets, les rencontres, les silences… voire les disparitions. On y retrouve tous les ingrédients pour faire des cocktails explosifs. Tout ce qui compose une carrière d’artistes déterminés, tantôt adulés, tantôt ignorés.
Au centre du groupe, toujours debout, Marco Neves vient de traverser plus de 30 années de combats et de culture underground. Déconnecté du showbiz, sans illusion mais avec plein de passion, Treponem Pal se régénère et finalement existe depuis plus de 25 ans.

SKULL

LA LIGNE DE TEMPS DE TREPONEM PAL

1986 : Emmené par Marco, le groupe souhaite engendrer un nouveau son brutal et sans aucune limite ou restriction musicale. Au même moment, Godflesh, Ministry et quelques autres explorent eux aussi cette nouvelle tendance, l’avenir proche les mettra rapidement en contact.

1988 : Sortie du premier album éponyme TREPONEM PAL. Le groupe français est le tout premier à décrocher un contrat mondial sur Roadrunner. L’album est un pavé dans la mare : il mélange les sentiments, les styles et les influences (indus, metal, machines, groove, tribal). Treponem Pal concrétise en live par des prestations presque mystiques et tourne en Europe avec Prong et les Young Gods.

Treponem Pal par Barouf 02

1991 : L’album AGGRAVATION est salué par critique hexagonale et internationale. Avec l’appui de Stephen Priestly, batteur de Celtic Frost, le groupe pousse les limites de la diversité musicale, notamment la célèbre reprise électrique de « Radioactivity » (Kraftwerk). Avec Godflesh, Pitchshifter… le groupe continue d’écumer les routes européennes.

1992 : Ministry est à l’affiche du festival itinérant Lollapalooza… et Al Jourgensen invite deux membres du groupe à ses côtés sur 25 dates ! Du jamais vu…

1993 : sortie chez Roadrunner de l’album EXCESS & OVERDRIVE qui deviendra un album culte pour les accros au groupe et les puristes du métal industriel, contient entre autres « Pushing You Too Far ». La production exécutive est confiée à Franz Treichler des Young Gods.

1997 : Signature avec Mercury. Sascha Konietzko, tête pensante de KMFDM, est aux manettes pour la production de HIGHER, enregistré au studio Bad Animal de Seattle (Soundgarden, Alice In Chains).  Toujours plus lourd, toujours plus groove, l’album confirme l’hétérogénéité du groupe, qui compte désormais un nouvel appui de choix en la personne de Didier B. aux samples. Boosté par la reprise « Funky Town » (Lipps Inc.) ou par l’impact sonore de « Renegade », le groupe rencontre un grand succès.

2001 – 2006 : Treponem Pal est en sommeil, Marco Neves, responsable du label Hammerbass et du sound-system Dub Action, explore d’autres mondes avec la sortie sur Island de l’album ELEPHANT SYSTEM, produit par l’éminence grise d’On-U Sound, Adrian Sherwood (Nine Inch Nails, Ministry, Front 242, Primal Scream, Lee Perry, Dub Syndicate…). Une conséquente tournée sound-system accompagne cette sortie. Parallèlement, Marco sort chez EMI des compilations dans lesquelles il revendique ses goûts musicaux : Gothique, Métal, Fusion, Rap, Reggae, Dub… Rechargé à bloc par ses diverses expérimentations et avide de retrouver des sensations plus brutales, il s’attèle avec son complice Didier B. à réactiver Treponem Pal. Rentre en scène Polak, guitariste et source d’énergie pure, qui apportera sa patte sur les compositions qui s’élaborent.

Treponem Pal par Barouf 03

2008 : L’album WEIRD MACHINE est enregistré à Genève et coproduit par David Weber, avec la participation de plusieurs invités dont Ted Parsons (Swans, Prong, Jesu) et Paul Raven (Killing Joke, Godflesh, Pigface, Prong, Ministry). Ce dernier meurt pendant l’enregistrement, il aura eu le temps de poser sa basse sur trois titres… Arrivée derrière les fûts de Mathys El Marto et tournée en Europe avec Killing Joke.

2011 – 2012 : Après deux ans de production et d’exploration, le groupe peaufine SURVIVAL SOUNDS, aux rythmes et sonorités « fast forward to the roots »… et accueille en son sein déjanté un nouveau freak, le bassiste, Syn-Anton ! C’est aussi la rencontre avec Paul Bessone : SURVIVAL SOUNDS sort sur Juste Une Trace.

2013 : le projet EVIL MUSIC FOR EVIL PEOPLE est réalisé et propose des titres de SURVIVAL SOUNDS remixés par Asian Dub Foundation, Dee Nasty, Lofofora, Punish Yourself… De l’Électro aux Raves les plus sauvages, du Metal Indus au Hip Hop en passant par le Dub…

toutes les superbes photos présentées ici sont de Barouf !

Treponem Pal par Barouf 05

Evil-Music-For-Evil-People-TREPONEM PAL by Barouf 2013