Il n'y a aucun objet dans votre panier.

Des lendemains qui saignent

Double cliquez sur une image pour taille réelle

Zoom Arrière
Zoom avant

Des lendemains qui saignent

Dominique Grange

Disponibilité: En stock

8,00 €

Détails


1. Petits Morts du mois d'août (Dominique Grange) 3'52
2. Au ravin des enfants perdus, Chanson pour Vauquois (Dominique Grange) 4'15
3. La Chanson de Craonne (Anonyme/Charles Sablon) 3'59
4. Laisse-moi passer, sentinelle ! (Dominique Grange/Philippe Mira) 4'45
5. La Butte Rouge (Montéhus/Georges Krier) 3'40
6. O Gorizia (Combattant(s) anonyme(s) du front italien) 3'42
7. La Grève des mères (Montéhus/Raoul Chantegrelet/Pierre Doubis) 2'51
8. Tu n'en reviendras pas (Louis Aragon/Léo Ferré) 3'30
9. Le Déserteur (BorisVian-BorisVian/Harold B. Berg) 3'51
10. Fraternité (Sébastien Faure) 5'32

Dominique Grange (Voix)
Philippe Mira (Piano)
Nathanaël Malnoury (Contrebasse)
Benoist Raffin (Batterie/percussions)
Olivier Manoury (Bandonéon)
Victor Villena (Bandonéon sur Laisse-moi passer, sentinelle !)
Enregistré, mixé et masterisé par Dominique Samarcq et Julien Clarac | Studio Sysmo
Photo de Jean-Pierre Verney
Dessins de TARDI, extraits de l'édition spéciale du livre-cd, Des lendemains qui saignent © Casterman 2009
Avec l'autorisation exceptionnelle d'Ursula Vian-Kübler pour l'interprétation par Dominique Grange de la chanson de Boris Vian, Le Déserteur, incluant le dernier couplet dans sa première version manuscrite
Avec le soutien SCPP | ADAMI
Avec la participation de TARDI, textes extraits de Putain de Guerre ! (Tardi-Verney, Éd.Casterman) sur des musiques improvisées | Le sang des tranchées, de P.Mira, N.Malnoury, B.Raffin, O.Manoury.
Date de sortie : 07-12-2009


Dominique Grange chante un répertoire original mais aussi « Tu n'en reviendras pas » d'Aragon et Léo Ferré, des paroles de Montéhus, d'autres de Sébastien Faure, celles de combattants anonymes dont « La chanson de Craonne » et « Le Déserteur » de Boris Vian avec le dernier couplet dans sa première version manuscrite.

Dix chansons qui évoquent, comme dans un ordre chronologique, des épisodes tragiques, d'août 1914 à novembre 1918. Pourtant, seules, la Chanson de Craonne et O Gorizia datent de la " der des der ", les autres furent écrites entre 1900 et 2009. Néanmoins l'ensemble est remarquablement cohérent.

Entre chacune des dix chansons, Tardi a posé sa voix, avec une conviction sans artifice, sur des musiques improvisées. Il dit des textes incisifs extraits de PUTAIN DE GUERRE !

Vous pourriez aussi être intéressé(e) par le(s) produit(s) suivant(s)