Il n'y a aucun objet dans votre panier.

Même pas foutus d'être heureux

Double cliquez sur une image pour taille réelle

Zoom Arrière
Zoom avant

Même pas foutus d'être heureux

Rémo Gary

Disponibilité: En stock

8,00 €

Détails

1. Des coups d'pied au coeur (Rémo Gary / Clélia Bressat-Blum) 3'20
2. Depuis qu' je suis parti (Rémo Gary / Romain Didier / Joël Clément) 2'51
3. Première maison (Rémo Gary / Romain Didier / Clélia Bressat-Blum) 2'53
4. Le jardin de l'oubli (Rémo Gary / Clélia Bressat-Blum) 3'38
5. Le maréchal des sans logis (Rémo Gary / Romain Didier / Joël Clément) 3'45
6. La douce maladie (Rémo Gary / Romain Didier / Joël Clément) 2'43
7. A voile et à vapeur (Rémo Gary / Clélia Bressat-Blum) 3'47
8 .Est-ce ça le chemin des dames (Rémo Gary / Jean Luc Michel) 3'48
9. Ni dieu ni flotte (Rémo Gary / Clélia Bressat-Blum) 2'57
10. Sans la guerre (Rémo Gary / Romain Didier / Clélia Bressat-Blum) 2'58
11. Y'a que le train (Rémo Gary / Joël Clément) 3'12
12. Le compte à la craie (Rémo Gary / Joël Clément) 3'40
Rémo Gary (Voix)
Clélia Bressat-Blum (Piano, glockenspiel, trombone, accordéon, clarinette basse, percussions, violoncelle, metallophone, flûte, trompinette)
Joël Clément (Piano, glockenspiel, accordéon)
Michel Sanlaville (Contrebasse, guitare)
Mathieu Godefroy (Violon)
Nicolas Sidoroff (Trompette)
David Bressat (Clarinette)
Sébastien Egleme (Violon)
Jean Luc Michel (Piano)
Benoît Cancoin (Contrebasse)
Bruno Thivend (Guitare)
Michel Chionchini (Batterie)
François Forestier (Guitare)
Jonathan Mathis (Orgue de Barbarie)
Courants d'Airs (Choeurs)
Enregistré et mixé par Didier Boyat | Studio AGLCA
Masterisé par Luc Echampard | Associa-son
Mise en page et photos de Bernard Dutheil
Dessins de TARDI
Composition couverture par Jeanne Garraud
Avec le soutien SCPP
Date de sortie : 25-03-2008

Des textes incisifs pour une vision faussement candide de notre monde. De la poésie chantée mais aussi de véritables chansons de marin ou à boire. Ce que chante Rémo Gary est toujours ample, chargé, puissant, profond.

Les mots sont délicatement portés par des compositions étonnantes. Une bonne leçon d’humanité et d’amour. Rémo Gary dénonce l’immobilisme nombriliste face à la misère ou encore l’inutilité absurde de la guerre.

Vous pourriez aussi être intéressé(e) par le(s) produit(s) suivant(s)