Il n'y a aucun objet dans votre panier.

Souls Calls

Double cliquez sur une image pour taille réelle

Zoom Arrière
Zoom avant

Souls Calls

Laurence Allison

Disponibilité: En stock

12,00 €

Détails

1. Souls calls (Laurence Allison, Billy Strayhorn / EMI Publishing) 4'41
2. Flowers powers (Laurence Allison, Billy Strayhorn / Campbell Connelly) 5'10
3. Danzon de la Selva (Francesc Puertolas, Claude Debussy) 2'06
4. Just a gigolo (Living Caesar, Leonello Casucci / Max Esching) 1'10
5. Waiting for Pauline (Laurence Allison, Philippe Chagne) 5'18
6. Loves you Porgy (Ira Gershwin, George Gerschwin / Warner Chapell Music) 2'25
7. Take the ""A"" train (Billy Strayhorn / Campbell Connelly) 7'25
8. Angel eyes (Hart Brend, Matt Denis / Campbell Connelly) 1'30
9. Au pays de Cécile (Laurence Allison, Philippe Chagne) 4'51
10. Little Man (Laurence Allison, Laurent Coq) 4'36
11. Zingaro (Chico Buarque, Antonio Carlos Jobim / Polygram Brazil) 5'26
12. All we got (Laurence Allison, Billy Strayhorn / Campbell Connelly) 3'53
13. That cry of love (Laurence Allison, Bud Powell / Campbell Connelly) 4'22
14. Spider mind (Laurence Allison, Tadd Dameron / Warner Chapell Music) 4'10
15. Unforgettable (Laurence Allison, Thelonious Monk / Bocu Music) 4'40
Laurence Allison (Voix)
Laurent Coq (Piano)
Jean-Paul Adam (Sax alto)
Philippe Chagne (Sax ténor)
Carl Schlosser (Flûte)
Alain Debiossat (Sax soprano)
Dominique Vernhes (Accordéon)
Jules Bikôkô Bi N'Jami (Contrebasse)
Jean-Luc Arramy (Contrebasse)
Daniel Garcia Bruno (Batterie)
Enregistré par Carl Schlosser, Dominique Poutet et Grégoire Chomel-Barbedor | Studio Digital Factory sauf morceaux a capella enregistrés par David Ouvry | Studio Wat
Mixé et masterisé par Carl Schlosser et Grégoire Chomel-Barbedor
Production exécutive de Ramon Fossati
Date de sortie : 26-01-1998

«Souls Calls» est le premier album en tant que leader de Laurence Allison.

Elle possède une technique autant irréprochable que personnelle, et ses textes sont d’une beauté irrésistible.

Ses arrangements ou ceux de son acolyte de marque Laurent Coq sont d’une richesse étonnante. C’est tellement rare de tomber sur une chanteuse de jazz capable de scatter avec autant de liberté et de se jouer de rythmes parfois complexes, le tout doté d’un timbre de voix juste et touchant.

Douée d’un swing à la Sarah Vaughan, Laurence Allison nous fait taper du pied aussi bien qu’elle nous fait nous recueillir.