Juste une trace

Laissons faire la chance et le hasard pour qu’on en parle

Laissons faire la chance et le hasard pour qu’on en parle

Tout le monde parle de musique, d’albums et de concerts.  Chacun y va de sa trouvaille, de sa nouveauté, de sa perle rare. Tout le monde s’exprime sur les aspects artistiques de tel ou tel titre, sur les visuels affichés, l’image de l’artiste, ce qu’il veut bien montrer y compris son maillot de bain ou sa robe préférée … C’est merveilleux ! Sur les réseaux sociaux, tout le monde parle de tout, tout le monde parle tout le temps, tout le monde parle en même temps.

Théoriquement, les amateurs de musique n’ont plus besoin d’un journaliste, d’un disquaire, d’une radio ou d’intermédiaires divers pour découvrir des albums. Les amis des amies des amis s’en chargent. Ils sont de grands prescripteurs et recommandent ce qu’ils souhaitent, n’importe quand, souvent orientés par des algorithmes et épaulés par plusieurs solutions technologiques plus ou moins visibles.
Pour l’artiste et le label, l’enjeu consiste à trouver, à toucher ou à engager ces amis d’amies d’amis. C’est très facile à dire. C’est difficile à faire. Les stratégies web véhiculées par une pléthore de consultants qui ne mettent jamais les mains dans le cambouis sont répandues. Dans la pratique, hors investissements aléatoires dans des campagnes de pub ou de diffusion d’annonces et hors messages sponsorisés (achetés) plus ou moins ciblés, l’artiste et le label ont irrémédiablement besoin de bons relais, de bons samaritains, pour toucher les amateurs de musique. Traditionnellement, les critiques et les journalistes sont des relais naturels sur qui nous pourrions compter pour faire découvrir.

Pour faire connaître «OFFSHOTS» de Four Free – le quartet de Chris Jarrett. Notre solution, sans budget marketing ni achat d’espaces publicitaires, consiste simplement à demander aux plus curieux d’écouter en ligne quelques titres et de partager leurs avis et quelques liens auprès de leurs amis, de leurs lecteurs et de leurs auditeurs. C’est très simple à dire. Dans la cacophonie permanente et la surproduction de messages et d’annonces, les résultats positifs sont rarement au rendez-vous.

Offshots_front_634x634

Pour faire connaître Offshots et les compositions de Chris Jarrett, nous avons diffusé plusieurs vagues de communiqués de presse, avec des liens pour écouter et le visuel de l’album réalisé par Thomas Blase. Pour être précis, nous avons transmis le nécessaire à 542 contacts identifiés qui revendiquent leurs actions en faveur du jazz, des musiques improvisées et des artistes. Ces 542 contacts sont donc de grands accros de la musique, rétribués ou non pour vivre leur passion et partager leurs goûts. Amateurs et professionnels se côtoient. Qu’ils soient blogueurs ou programmateurs sur une radio nationale, ils sont tous importants car ils adorent prescrire et normalement informer. La plupart des accros de la musique que nous sollicitons sont des journalistes : avec plus ou moins de mots, ils écrivent des «posts» ou des articles. Ils parlent dans un micro. Des fois, ils font de simples «copier-coller» de nos communiqués. D’autres fois, ils font de véritables chroniques captivantes ou étranges, parfaitement rédigées ou parlées. Des fois, ils ne disent pas grand chose ou sont incompréhensibles par les non-initiés. En fait, il y en a pour tous. À ce jour, sur les 542 contacts ciblés, moins de 2% ont écrit ou parlé d’Offshots. merci à eux ! 98% des relais n’ont pas encore fonctionné : il y a de l’espoir !

Nous nous tournons donc maintenant vers les millions d’accros de la musique qui ne sont pas informés par les intermédiaires traditionnels. Des millions de femmes et d’hommes qui ne sont pas dans nos bases de données, qui ne sont pas abonnés et qui ne sont pas fichés (en tous cas par nous).

Nous laissons maintenant place à la chance et au hasard car finalement, ce sera peut être plus efficace et plus plaisant pour faire connaître Offshots. Les accros de la musique sont tous des diffuseurs : ils créent des playlists et partagent des titres. Les accros de la musique sont nos médias, de véritables leaders d’opinions, qui conseillent et recommandent ce qu’ils aiment. Nous avons donc besoin de tout le monde pour faire connaître l’album Offshots.

Offshots_FOUR FREE_front_back

Four Free_1000x480_photo Dorian Rollin

Tags:
  • Vous voulez nous joindre ?

    pour votre projet, pour avoir des informations, pour un partenariat ...