Juste une trace

Être ou ne pas être disponible en streaming

Être ou ne pas être disponible en streaming

Lorsqu’un album complet est disponible en streaming, sur Spotizer, Ticloud ou autre Deefy, pour l’artiste et le label, des diffusions, des recommandations et des partages sont possibles, pour l’utilisateur, c’est du «flux facile».

Par Paul Bessone

Dans 99,99% des cas, ce n’est pas le streaming qui permettra à l’artiste et au producteur de se nourrir, de se chauffer, de se loger et encore moins d’amortir des coûts de production. Il se peut également que le streaming vampirise et même détruise la vente d’albums, un peu comme au siècle dernier, lorsque la radio a fait mal aux ventes de partitions et de supports enregistrés, mais il faudra attendre encore quelques années pour l’affirmer.

le-penseur_photo_edith_gaudy_c
Le Penseur (Rodin) – Photo Edith Gaudy
L’artiste et le producteur doivent-ils couper les branches sur lesquelles ils s’appuient pour grimper plus haut ? Doivent-ils déboiser leurs forêts et brûler leurs terres ? Doivent-ils automatiquement mettre leurs enregistrements en streaming ?

Prenons l’exemple de l’album Offshots de Four Free le quartet de Chris Jarrett (une réalisation disponible via Juste Une Trace). Produit par l’artiste, le label lui a demandé ce qu’il pensait et voulait faire pour le streaming. Tout mettre partout ? Seulement quelques titres sur certaines plateformes ? Tout est envisageable !

Mécaniquement, tout le monde met tout partout en streaming, sans trop se poser de questions, sans pouvoir négocier et sans avoir le choix. Les usages conditionnent les actions et peuvent même normaliser le pire, le rendre commun et populaire. Après tout, il faut vivre avec son temps et s’adapter à toutes les avancées technologiques.

le-penseur_photo_edith_gaudy_b
Le Penseur (Rodin) – Photo Edith Gaudy
Mais faut-il le faire à n’importe quel prix ?

Chris Jarrett a fait le choix de ne pas rendre disponible en streaming dans sa totalité l’album Offshots. Un choix qui finalement ne dépend que de celui qui crée et qui, de surcroît, met la main au porte monnaie. Chris Jarrett part du principe qu’il s’adresse avant tout à des accros de la musique, des amateurs qui en consomment, ceux qui connaissent et aiment soutenir des projets audacieux souvent découverts en concert, ceux qui se déplacent et participent activement, ceux qui sont, à nos yeux aussi, bien souvent les plus à même d’apprécier, de critiquer et d’en parler.
Vous pouvez écouter en streaming quelques titres de l’album Offshots. Mais pour avoir le meilleur (l’album complet), il vous faudra l’acquérir. En achetant de la musique, plus grand sera votre plaisir puisque cela nécessite un petit effort de votre part.

Si vous avez les moyens d’acheter Offshots de Four Free (à partir de 8 euros), après avoir écouté quelques titres en ligne ou tout simplement lu ce qui est dit sur le sujet, sur les musiciens et sur les compositions, n’hésitez pas ! Vous aurez évidemment beaucoup de plaisir et nous savons que vous pourrez le partager avec vos amis.

le-penseur_photo_edith_gaudy_g
Le Penseur (Rodin) – Photo Edith Gaudy

Vous pouvez faire cet achat en toute confiance même si vous n’avez pas tout écouté avant de vous l’offrir. En achetant cet album du quartet de Chris Jarrett, vous n’avez strictement rien à perdre. Bien au contraire. Vous allez apprécier le projet d’un artiste talentueux magistralement entouré.

Comme il n’y a pas de règles, dans le cas présent, nous pensons que 2 ou 3 titres disponibles gratuitement suffisent tout à fait pour donner une bonne idée de la couleur musicale, de la réalisation et donner l’envie d’acheter l’album complet, de découvrir un trésor.

Offshots_front_634x634

  • Vous voulez nous joindre ?

    pour votre projet, pour avoir des informations, pour un partenariat ...