Juste une Trace

LAURENT BONNOT

LAURENT BONNOT

De son village natal de Moulins-Engilbert, en région Bourgogne-Franche-Comté, à Paris, Laurent Bonnot, fils d’accordéoniste, a un parcours maturé de pratiques et de savoirs. Grandement imprégné des musiques traditionnelles, il apprend le violon à l’âge de 6 ans. Initié ensuite à la musique classique, il ouvre son horizon, diversifie sa pratique et choisit son second instrument: la guitare. Du diplôme du Conservatoire de Dijon, en passant par un Master de Musicologie, cet homme a toujours soif de connaissances musicales.
Il étudie les musiques latines à l’ISAAC et les techniques d’arrangement Big Band à l’Université. Déterminé, il s’installe à Paris pour y suivre les cursus Jazz du CIM et puis du Centre des Musiques Didier Lockwood.

C’est à 25 ans qu’il se met pleinement à la guitare basse. Cette dernière deviendra dès lors son instrument de prédilection. Sa quête d’apprentissage et de savoir-faire lui confèrent de solides bases qui lui permettent de jouer au gré de rencontres, dans des styles très différents, tout en gardant une esthétique technique et sonore particulièrement personnelle.
Après 6 années de tournées et plus de 350 concerts dans un univers essentiellement pop-rock, il se décide alors de se consacrer à sa propre musique.

Laurent Bonnot sort un premier album « The Time of Monsters » en 2015 où se côtoient des grands noms du jazz (Dave Liebman, Emmanuel Bex) et des musiciens de la scène française (Raphaële Atlan, Romain Pilon, David Venitucci, Anthony Jambon). Ce premier album dévoile une grande richesse harmonique et mélodique des compositions.
Laurent Bonnot développe son propre langage en alliant jeu en accords, techniques de main droite atypique puis change le rôle de la basse conventionnelle en adoptant un discours instrumental à l’instar des solistes.

Dans son deuxième album « Hermit’s Dream » sorti en 2016, la liberté est de mise et la basse parle d’égal à égal avec la guitare de Serge Lazarevitch, les clarinettes de Laurent Dehors et la voix ou le bugle de Médéric Collignon.

Son troisième album en leader «Black Lion», sort en 2018. Il est enregistré en sextet avec Manu Codjia, Pierre de Bethmann, Sylvain Beuf, Pierrick Pédron et Franck Agulhon.

En décembre 2019, Laurent Bonnot enregistre «Songs for Oscar» en quartet avec le pianiste américain Marc Copland, le batteur espagnol Ramon Lopez et le tromboniste bulgare Gueorgui Kornazov. Cet album sort sur Juste Une Trace en 2020 et confirme le son unique et identifiable de Laurent Bonnot ainsi que ces recherches harmoniques et compositionnelles.

 

En 2021, Laurent Bonnot relève un nouveau défi avec l’album «Hong» d’Arteskor Orkestra sur Juste Une Trace. Cette fois-ci, le compositeur réuni 10 musiciens dont Manuel Rocheman, Louis Moutin, Stéphane Guillaume, Sylvaine Hélary et Élodie Pasquier. Le Big Band «traditionnel» de jazz est revisité. La flûte et le hautbois remplacent les trompettes, la clarinette, le saxophone soprano et la clarinette basse se substituent aux saxophones et les cors prennent la place des trombones. Les compositions font notamment référence à la musique savante du XXè siècle et plus particulièrement celle de Debussy, Ravel et Schoenberg.

 

Durant l’automne 2022, Laurent Bonnot enregistre «Songs for Louisa», en quartet avec les saxophonistes Christophe Monniot et Ricardo Izquierdo, et le batteur Eric Échampard. Il s’agit du Quartet OuLiPo. La basse électrique est au cœur du discours musical, elle se substitue aux instruments dits harmoniques et assure au projet une esthétique résolument atypique. Le projet se définit comme une transposition du mouvement littéraire OuLiPo (Raymond Queneau, Georges Perec…) en Musique. Tout en restant très accessible pour l’auditeur, les métriques complexes changent toutes les mesures et les modulations incessantes l’amènent à ne plus se repérer sur une quelconque connaissance stylistique prédéfinie, sans pour autant se perdre. L’album sort sur Juste Une Trace en 2023.

  • Vous voulez nous joindre ?

    pour votre projet, pour avoir des informations, pour un partenariat ...