FOOD

Une expérience « Electro-Jazz » où s’affirment de grands musiciens. Christophe Gauthier nous livre un album dont la progression musicale décline en tout point l’évolution de la culture du mix en gardant un œil vigilant sur le Jazz-fusion.

Le titre « Heart and soul » est la parfaite démonstration du tube jungle acidifiée. La suite est une fusion plus free des 70’s avec comme instrument central la flûte, dont la parfaite maîtrise engendre de superbes mélodies.

QUAND LE MONDE AURA DU TALENT

« L’appétit vient en aimant » … Rémo Gary distille un verbe sans concession, aussi précis que dense, aussi émouvant que sensuel. Douze chansons à la plume-stylet, également très soignées au plan musical. Une écriture fluide, joyeuse et gourmande.

L’artiste est polisson, parlant souvent d’une femme, de l’amour. On retrouve aussi Michèle Bernard sur un texte original de Dimey et une dizaine d’instrumentistes acoustiques à la clé.

HEAVEN WAY

Nema mélange habilement les goûts et les couleurs, les paysages et les humeurs, le tout en parvenant à un son original et d’une richesse indiscutable : le jazz de Nema n’est pas conventionnel, il est décapant.
L’album comporte des compositions originales dont un hommage à Vincente Asencio, une improvisation à la Led Zeppelin, des boucles minimalistes figuratives… de la création et de la virtuosité dans l’esprit d’un Brad Meldhau ou des Innocent X. « Jazz, flamenca et rock progressif », c’est ainsi que l’on pourrait nommer la musique de NEMA…».

SUITES

Une «pièce» maîtresse impulsive et colorée. Les compositions ne se résument pas à une esthétique, mais véhiculent l’ensemble des styles du jazz : new orleans, swing, be bop, hard bop, free, modal ou ethnique sont autant de leviers que Laurent Mignard revisite pour servir un discours alternant figuration et abstraction.
CHOCTAW SUITE, en pensant à Don Cherry, est un hommage aux indiens d’Amérique du Nord et à leur quête de naturalité. CITY SUITE est une vision de la ville, avec ses moments d’oppression, d’élégance, d’ironie, de séduction ou d’action intense. ALTER EGO SUITE est un clin d’oeil au tandem Don Cherry / Ornette Coleman et de multiples modes d’improvisation.

HUCHETTE STREET PARADE

Le tout premier hommage de Jean-Pierre Derouard à Louis Armstrong. C’est l’amour du jazz authentique sous toutes ses formes. Dans cet album, Jean-Pierre Derouard, trompettiste autodidacte révèle l’intemporalité de Louis Armstrong.

L’artiste dit très modestement qu’il s’agit d’un clin d’oeil à Louis Armstrong, avec sa joie et sa bonhomie, son génie et son swing. Et ça swingue.

BANDO MONK

Seul album de bandonéon entièrement dédié à la musique de Thelonious Monk : une extraordinaire aventure avec un des maîtres incontestés de l’instrument. Olivier Manoury en solo au bandonéon ou en duo avec Yves Torchinsky et ses puissantes lignes de contrebasse. Attention, il ne s’agit pas d’un album de tango.

Bando Monk est le premier album de bandonéon à s’inscrire pleinement dans la « tradition » du jazz tant pour les thèmes que pour les improvisations.

HAPPY DISASTER

Un répertoire éclectique qui, tout en puisant aux grandes sources du blues et du gospel, n’hésite pas à y mêler des alcools de contrebande. Des improvisations inspirées distillent des élixirs d’une swingante et séduisante modernité.

Un son original, voire surprenant, à la palette sans préjugés, qui s’adresse tant aux tenants de la tradition qu’aux soiffards de spontanéité : un vrai album de jazz.

GONE TOMORROW

Une toile mi-impressionniste, mi-abstraite, peinte en toute liberté. L’album suggère plus qu’il ne montre, esquissant des motifs subtils, brossant des textures étranges et colorant de teintes délicates des formes apparemment très sombres.
Les plages planantes et les passages agités se succèdent pour mieux mettre en valeur des harmonies décalées et des mélodies déchirées, rappelant par instants la démarche de Bill Frisell ou encore celle de Robert Fripp.

« Gone Tomorrow est un album différent, envoûtant, passionnant, et attachant, qui s’apprivoise par petites touches, comme une toile dérangeante » – Jazzman

14

Un bijou finement ciselé en piano-voix.

Un parfait modèle d’une langue française qui se fait douce, cruelle, taquine et enjouée. Le verbe est spontané, acide et coloré.

Un modèle d’écriture où l’on peut déguster chacun de ses couplets avec le plaisir d’un fin gourmet et l’on attend celui qui va suivre avec l’impatience jouissive de celui qui sait qu’il ne sera pas déçu.

LA RUE DU MONDE

Des textes subtilement clownesques, ciselés au scalpel, que Rémo Gary livre, émotion comprise, dans un paquet cadeau ficelé par des rythmes jazzy. Les mots valsent, s’enchaînent, rebondissent et jouent la farandole.

Les jeux de mots trouvent un écho sans pareil aux côtés des musiciens d’Off 7 qui confrontent écriture et improvisation, explorent les progressions harmoniques, mélangent les références mélodiques, inventant un répertoire de fanfare exquise où cohabitent jazz, musique contemporaine, mémoire ethnique et Chanson.

KICKSTART

Kickstart est le premier album de la guitariste Marie-Ange Martin. Le répertoire entièrement original passe des joyeux exotismes au printemps du swing. L’univers est imprégné de classicisme, de Barney Kessel à Jim Hall en passant par Wes Montgomery, sans oublier Django, habilement dessiné.

L’album présente également deux compositions de Frédéric Sylvestre, notamment sur Herbie pour lequel il est venu lui-même apporter un soutien aérien.

FACE À FACE

Quand le jazz rencontre le baroque : une nouvelle forme de musique française, écrite et libre, portée par un trio jazz et un quatuor de violoncelles.

Avec Laurent Mignard, l’impossible devient réalité: Ravel rencontre Don Cherry, Dutilleux côtoie Miles Davis, Debussy s’entretient avec Ornette Coleman.