img

LE COEUR SEC est un album entièrement chanté en français de JAY AND THE COOKS. Le répertoire est composé d’œuvres originales inédites de Jay Ryan et d’une reprise exceptionnelle de Serge Gainsbourg.

Tous les titres sont des histoires inspirées de faits réels ou très proches de la réalité. Jay Ryan pose sur la société le regard d’un Américain qui vit à France depuis plus de trente ans, qui lit tous les jours le New York Times et Le Monde, qui dévore des livres, prépare de bons petits plats et marche quotidiennement dans sa banlieue parisienne défigurée.

Sortie le 30 Avril 2021 – EN PRÉVENTE DÈS MAINTENANT – LIVRAISON EN AVANT-PREMIÈRE (expédition à partir du 08 mars)

11,99

LE COEUR SEC est un album entièrement chanté en français de JAY AND THE COOKS. Le répertoire est composé d’œuvres originales inédites de Jay Ryan et d’une reprise exceptionnelle de Serge Gainsbourg.
Jay Ryan pose sur la société le regard d’un Américain qui vit à France depuis plus de trente ans, qui lit tous les jours le New York Times et Le Monde, qui dévore des livres, prépare de bons petits plats et marche quotidiennement dans sa banlieue parisienne défigurée.

La plupart des musiciens expérimentés qui accompagnent Jay Ryan sont, comme lui, natifs d’Amérique du nord et installés en France depuis de nombreuses années. Le line-up est incroyable puisqu’ils ont joué avec Chuck Berry, Percy Sledge, Tony Allen, Ray Lema, Elliot Murphy, Jeff Healey, Jim Murple Memorial, Barry «The Fish» Melton …

Blues, Rock, Country, on perçoit des ambiances électriques à la Black Keys. Par moment, c’est l’ombre de Nick Cave qui apparaît et le souffle d’un Tom Waits désabusé. Tout est très authentique, très spontané et produit en analogique pour les amateurs de textures et d’épices.
Les sexagénaires du groupe ne se posent plus quarante mille questions : ils s’expriment fort et sans détours, les sujets sont simples et directs avec des titres comme «Presque foutu» ou «On rase tout».
Jay Ryan a choisi de chanter en français. C’est assez rare qu’un Américain le fasse. Il arrive à faire sonner la langue de Molière d’une façon inédite en se concentrant sur l’essentiel (les histoires qu’il raconte), des fois à demi-mots et d’autres fois en tordant quelques syllabes pour accentuer les contrastes.

Tous les titres sont des histoires inspirées de faits réels ou très proches de la réalité. Dans «Travailleurs essentiels», Jay Ryan présente des personnes courageuses fauchées par le virus. Il dénonce aussi les gros bonnets qui envoient des gens à l’abattoir en pleine pandémie. Mais l’album n’est pas tout noir pour autant. Avec humour, dans «Branché bio», il vante les nouvelles tendances nutritionnelles. Comme son nom l’indique, «Un verre au comptoir» est une discussion de troquet, là où on refait le monde en partant, des fois, dans plusieurs directions. Donald Trump n’est pas du tout l’homme que Jay évoque dans «Un gars à respecter». Ici, l’auteur nous parle d’Alton McCarver, un ouvrier afro-américain qu’il a rencontré en travaillant sur un chantier d’Austin (Texas) au milieu des années 70 et qui pourrait tout à fait être un ouvrier de Saint-Denis. Jay Ryan aborde également l’intégration difficile, un sujet qu’il connait bien, et l’importance de rejeter les donneurs de leçons et extrêmistes. En clair, LE COEUR SEC reflète la société. C’est un album d’actualités, d’histoires qui se répètent.

Presque Foutu
Travailleurs Essentiels
Un Verre au Comptoir
Je n’ai Pas Vu Les Signes
Un Gars à Respecter
Je suis Venu te Dire que Je m’En Vais
On Rase Tout
La Seine s’en Moque
Branché Bio
Alors vas-y, Pretty Baby
Faut Que Je Roule

Toutes les paroles et les musiques sont de Jay Ryan (Éditions Amoc) sauf « Travailleurs essentiels » paroles de Jay Ryan et musique de Stéphane Missri (Éditions Amoc), « Je n’ai pas vu les signes » paroles de Jay Ryan et musique de Christian Drapier (Éditions Amoc), « Alors vas-y pretty baby » paroles de Christian Poidevin et musique de Stéphane Missri (Éditions Amoc), « Faut que je roule » paroles et musique de John R.Clark (Éditions Amoc), «Je suis venu te dire que je m’en vais » paroles et musique de Serge Gainsbourg (Melody Nelson Publishing).

Jay Ryan (Voix, guitares)
Stéphane Missri (Guitares, banjo)
Paul Susen (Fiddle, mandolines)
Christian Poidevin (Harmonica, Dobro)
Marten Ingle (Basse, contrebasse)
Marty Vickers (Batterie)


LE COEUR SEC est dédié à Bernard Rousseau qui nous a quittés juste après l’enregistrement de l’album. Bernard était le photographe maison de Jay and The Cooks, il va beaucoup nous manquer. 

Produit par Paul Bessone pour Juste Une Trace

Enregistré, mixé et masterisé par Arnaud Bascuñana | Studio 180
Photographies : Jay Ryan
Design et création graphique : Corinne Garino

Avec le soutien : SCPP | SACEM
Date de sortie : 30-04-2021