Juste une trace

Duke Orchestra

Jazzy Poppins est arrivé

L’album du spectacle musical Jazzy Poppins par Laurent Mignard Duke Orchestra, d’après le roman Mary Poppins de Pamela Lyndon Travers, le film de Walt Disney et les arrangements de Duke Ellington est arrivé.

JAZZY POPPINS est disponible dans la boutique du label mais également chez tous les disquaires qui proposent du Jazz.

– A la tête du Duke Orchestra, Laurent Mignard incarne l’esprit d’Ellington dans un corps d’aujourd’hui – Télérama

– Avec sa dream-team  de  solistes, il nous guide dans des voyages époustouflants sur les terres  ellingtoniennes – Jazz News

– Le grand Duke est fêté dans toute sa modernité classique – Le Monde

– Le frisson, la classe, la joie s’invitent… se réincarnent. Le public est au comble du plaisir, comme chauffé à blanc – Libération

– Un enchantement, une rencontre magique entre le jazz et la comédie musicale – TSF Jazz, Thierry Lebon

– Le beau projet de ce début d’année – Télérama

– Une lecture discrètement philosophique et tout à fait percutante – Politis

– Un conte musical à découvrir – Télérama

– Pour la première fois les chansons en français sur des versions jazz – La Terrasse

– « Fabulous ! » – Mercedes Ellington

visuel_ok_jazzypoppins

JAZZY POPPINS | Édition Limitée CD Digipack

En 1934, Pamela Lyndon Travers publie son 1er roman, Mary Poppins, qui s’impose rapidement comme la gouvernante préférée des petits et des grands. En 1964, après seize ans d’efforts pour convaincre l’auteure, Walt Disney réalise l’adaptation cinématographique et rencontre un succès planétaire. Peu après, Duke Ellington publie un album d’arrangements des chansons du film.

Le regard d’Ellington sur Mary Poppins n’ayant jamais été mis en scène, Laurent Mignard Duke Orchestra propose une lecture originale du conte dans un spectacle musical. Suivant les temps forts du film, les artistes entonnent les chansons orchestrées par Duke Ellington et Billy Strayhorn, faisant la part belle aux instruments solistes.

L’album produit par Juste Une Trace a été enregistré le 07 janvier 2018 et est disponible en Édition Limitée CD Digipack,  en quasi-exclusivité sur le site du label et lors des représentations publiques.

La prévente pour JAZZY POPPINS a débuté à 14 euros et permettait de réserver un exemplaire puis de le recevoir (frais de port inclus). Hors frais de port, l’album est maintenant proposé à 12 euros.

Jazzy Poppins est disponible dans la boutique du label

Photo Pascal Bouclier
Photo Pascal Bouclier

Les Musiques Sacrées d’Ellington en tournée

Pour prolonger le succès rencontré à Paris et faire découvrir un oratorio jazz poignant et énergisant au plus grand nombre, Laurent Mignard Duke Orchestra est en tournée dans le cadre majestueux des cathédrales de France. Il présente les Musiques Sacrées de Duke Ellington avec de 30 à 80 artistes sur scène.

Mardi 2 juin – LILLE – Cathédrale Notre-Dame de la Treille
Jeudi 4 juin – RENNES – Cathédrale Saint-Pierre
Mardi 9 juin – TOULOUSE – Cathédrale Saint-Etienne
Mercredi 10 juin – AIX-en-Provence – Cathédrale Saint-Sauveur
Jeudi 11 juin – LYON – Basilique Notre-Dame de Fourvière
Vendredi 12 juin – NÎMES – Église Sainte-Perpétue

Achetez vos places ici

sacred-concert_front_LMDO_JuT« La musique de Duke Ellington jouée en concert est la seule qui nous permette d’entendre à la fois les origines de ce qu’on appelle le Jazz, son passé, son présent, le nôtre et son avenir. C’est là que réside, au bout du compte, le génie de ce diable d’homme, par-delà le temps, les frontières, les barrières de culture et de langue, la luxuriance de ses sonorités, les bonheurs et les plaisirs jamais frelatés qu’elle offre à tous, initiés ou néophytes. Et quand ce grand homme, qui aimait la vie comme personne, se tourne à l’automne de son existence vers l’Etre Suprême, on se prend, croyant ou pas, à mieux désirer la bonté et la beauté, et à mieux aimer et respecter les autres, tous les autres qui partagent notre vallée de larmes. C’est bien la preuve que cette musique suprêmement originale, irrésistiblement forte et inoxydable, hors des modes et du temps, est absolument universelle. Le Duke Orchestra, ses grands solistes et les vocalistes réunis par Laurent Mignard comptent parmi les seuls au monde à savoir et à pouvoir la transmettre. Point à la ligne. » Claude CARRIÈRE

Si vous ne pouvez pas assister à l’une de ces représentations exceptionnelles, vous pouvez dès à présent commander et recevoir le concert filmé et enregistré de l’Église de la Madeleine

photo par Edith Gaudy
photo par Edith Gaudy

Duke Ellington Sacred Concert

Pour célébrer le quarantième anniversaire de l’héritage de Duke Ellington, Laurent Mignard Duke Orchestra et Mercedes Ellington (petite-fille du Maestro) ont présenté le « Duke Ellington Sacred Concert » le 1er octobre 2014 à Paris. Comme le rappelle Mercedes Ellington, son grand-père a toujours considéré que ses concerts sacrés étaient son œuvre la plus importante. Selon elle, « il aurait été conquis par la magie de la direction de Laurent Mignard ».

sacred-concert_front_LMDO_JuTFilmé et enregistré devant plus de 1200 personnes réunies à l’Église de La Madeleine, le concert évènement présente « une musique suprêmement originale, irrésistiblement forte et inoxydable, hors des modes et du temps, absolument universelle. Le Duke Orchestra, ses grands solistes et les vocalistes réunis par Laurent Mignard comptent parmi les seuls au monde à savoir et à pouvoir la transmettre. »  – Claude Carrière.

Initiés et néophytes sont emportés par la dream-team du Duke Orchestra. Emmanuel Pi Djob qui avait ébloui le jury de «The Voice» avec sa voix de baryton forgée au feu du gospel afro-américain, Nicolle Rochelle, formée sur les planches de Broadway, Sylvia Howard, tombée dans la marmite du gospel avant d’atterrir les deux pieds dans le jazz et Fabien Ruiz, le célèbre tap dancer qui a notamment coaché Jean Dujardin dans «The Artist», sont réunis pour célébrer le Duke, soutenus par l’ensemble Les Voix en Mouvement et plus de 120 choristes.

Commandez et recevez  « DUKE ELLINGTON SACRED CONCERT »

Duke Ellington Sacred Concert à La Madeleine

Duke Ellington considère ses concerts de Musique Sacrée comme ce qu’il a fait de plus important.

En cette année du Duke, pour célébrer le cent quinzième anniversaire de sa naissance et/ou le quarantenaire de sa disparition ou plus simplement pour célébrer l’héritage du maestro, à la demande du Duke Ellington Center for the Arts présidé par sa petite fille Mercedes Ellington, Laurent Mignard Duke Orchestra présente un concert exceptionnel à Paris le 1er octobre 2014 à l’église de La Madeleine.

Plus de 80 artistes sur scène !

Le chanteur Emmanuel Pi Djob, les vocalistes Nicolle Rochelle et Sylvia Howard, le tap dancer Fabien Ruiz et 80 choristes dirigés par Michel Podolak vont côtoyer les musiciens du Big Band. Les mots du Duke seront mis en scène et portés par Mercedes Ellington en personne. Sous la direction de Laurent Mignard, les artistes vont nous offrir une œuvre majeure et poignante pour tous les publics. «Praise God», «The Lord’s Prayer», «It’s Freedom» … nous y serons !

Ce concert sera-t-il enregistré ???

… à suivre

un «vendredi 13» avec les dieux et les démons !

Depuis plusieurs siècles, la combinaison du «vendredi» et du «13» symbolise l’infortune et des fois même le drame. Le 13 est « maudit » alors que le 12 est « divin » (les 12 dieux de l’Olympe, les 12 signes du zodiaque, les 12 travaux d’Hercule, les 12 apôtres… il y a 12 mois par an, 12 heures par jour et 12 heures par nuit…). Que reste-t-il au 13 et de surcroît au vendredi 13 ?

Rassurez-vous ! Le vendredi 13 n’est pas un jour d’infortune pour tous. Pour les Espagnols, les Grecs ou en Amérique latine, c’est généralement le mardi 13 qui fait peur. Pour les Italiens, c’est le 17 qui fait flipper et non le 13. En Asie, on a peur du 4 dont la prononciation (shi) est identique à celle du mot « mort » en mandarin, en cantonais, en japonais…

Le vendredi 13 de l’année 2014, Juste Une Trace est indirectement impliqué dans 2 soirées divines. L’une à l’Olympia, peut-être en compagnie des dieux. L’autre à l’Ubu, peut-être avec les démons.

Si vous vous trompez de soirées, vous risquez de le regretter… En fait, Juste Une Trace est peut-être le seul point commun entre ces 2 soirées. Du metal indus et un peu trash d’un côté. Du jazz et de l’humour de l’autre.Laurent Mignard_DO_Jean-Baptiste Millot (moyenne déf)2Evil-Music-For-Evil-People-TREPONEM PAL by Barouf 2013

Treponem Pal à l’Ubu et Laurent Mignard Duke Orchestra avec Pierre Richard à l’Olympia.

L’affiche de ce vendredi 13 résume assez bien la ligne éditoriale de Juste Une Trace : de l’ouverture d’esprit, de l’impertinence, des passionnés, du divertissement, et surtout des artistes qui vont jusqu’au bout. Clown éternel, Pierre Richard fait donc son premier Olympia… vendredi 13 ! Ce génie de l’humour est accompagnée en musique par le Laurent Mignard Duke Orchestra. La soirée sera pleine de surprises et des gaffes. Pierre Richard interprète des scènes drôles et savoureuses, avec en prime, la participation d’invités prestigieux et notamment PEF, Alex Lutz… .

Rockeurs jusqu’au bout des ongles, Treponem Pal fait son Ubu vendredi 13 ! Le fer de lance du Rock Indus s’affiche avec les Tad Girls Squad pour un show décadent proche de l’imaginaire. Ultimhate et Dj Poch se joindront à eux jusqu’à 3h00, avec en prime, une sélection de clips concoctée par les activistes cinématographiques du Fist… .

  • Vous voulez nous joindre ?

    pour votre projet, pour avoir des informations, pour un partenariat ...