Juste une trace

média

Revue de presse – Distorsion Cérébrale

La presse en parle ! Voici une sélection d’extraits d’articles et des radios qui diffusent Distorsion Cérébrale de Jimm

“… Pas sûr que ça plaise à tout le monde, mais on reste dans un pays libre et laïque, ou la liberté de pensée et d’expression restent sacrées. Si le rendu est entraînant, une certaine naïveté se dégage de l’ensemble, faisant de ce disque une oeuvre simple et vraie. Pas de prise de tête, du rock, franc et direct. Comme cela devrait l’être tout le temps….”

Metalmp – 27.11.2018

METAL – EYES

“… Il est coutume de lire ou t’entendre que le troisième ouvrage d’un musicien, d’un groupe, est celui de la maturité, celui qui sacre le potentiel et confirme la solidité de son édifice artistique. C’est donc chose faite et avérée avec les 11 compositions rassemblées dans Distorsion Cérébrale. Album qui laissera plus d’une trace, à n’en pas douter. Et qui n’engendre aucune déformation de la réalité : une vraie réussite! …”

Ben – 20.11.2018

METAL INTEGRAL

“… Ce nouvel album confirme tout le bien annoncé par son prédécesseur. On apprécie ses aspects fougueux, ses tournures musclées, son caractère déterminé. Jimm évolue dans un registre éloigné des sillons actuels, son rock metal possède une certaine maturité et une identité propre. « Distorsion Cérébrale » ne peut rester son silence, cet ouvrage doit être écouté pour toutes ses richesses…”

Philippe Garcia – 24.11.2018

METAL ACADEMY

“… JIMM à musicalement le cul entre deux chaises. Rock Hard et Heavy Metal. Il a réussit le mariage parfait de guitares Heavy et d’un style plus Rock Hard, qui s’acoquinent parfaitement aux paroles enragées, rebelles. TRUST n’a qu’à bien se tenir !

Du Canta, du Mass Hysteria, du Clash dans certaines guitares rythmiques, du Leïtus… Au final, JIMM propose un bon Heavy Rock ou Rock Hard, c’est selon, qui nous saisit et finit par nous emmener dans son voyage musical …“

Alain Durieux – 21.11.2018

FRANCE METAL MUSEUM

“… Un opus où son rock à fleur de peau peut facilement se diluer dans un univers propice à la rébellion. Les compositions sont solides, hargneuses et taillées pour affronter une tempête de sable. La personnalité authentique du parisien ne se perd à aucun moment entre les sillons et on se demande jusqu’où le charismatique guitariste nous emmènera. Le single “Big Brother” sonne comme un avertissement et donne le ton à l’album. Le francilien cherche ici à pousser un peu plus loin la réflexion en sombrant un peu plus dans la noirceur et en structurant son discours par une approche réfrigérante…”

Arno Jaffré – 13.11.2018

ROCK-U

“… Jimm nous livre ici un album à fleur de peau et très bien foutu. Difficile de rester de marbre face à un brulot pareil, on tape du pied et une furieuse envie de battre le pavé nous prend. J’ai beaucoup aimé ce Distorsion Cérébrale à la production impeccable et hargneuse, mixé de main de maître par Fred Duquesne. Jimm est français, il chante en français, et c’est carrément bien. Must have 2018…”

Stephan Birlouez – 28.11.2018

AMONG THE LIVING

“… C’est la combinaison de Jimm à la guitare et de Guillaume à la batterie qui aura produit cet excellent  » Distortion cérébrale  » … un album qui respecte à la perfection l’équilibre plutôt fragile tout de même entre chanson à texte à la française et esprit rock toute guitare dehors !

Une vrai réussite dans le genre et une vraie tuerie, je vous dis !…”

Wil – 03.12..2018

NAWAK POSSE

RADIODIFFUSIONS

RADIO PULSAR – FREQUENCE AMITIE VESOUL – Rock En Stock – RADIO ANTENNE PORTUGAISE – L’Autre Monde – RADIO CAMPUS ROUEN – NO NAME RADIO – RADIO MOSAIQUES FM – ALL ROCK TV

Revue de presse – Up The Mississippi

La presse en parle ! Voici une sélection d’extraits d’articles et des radios qui diffusent Up the Mississippi de Jay and The Cooks

«… Les onze titres gravés sur cette galette pure « roots » comprennent bien entendu les compositions de Jay, mais aussi un traditionnel et deux reprises, l’une de Muddy Waters, l’autre de Bob Dylan. De plus, respectant la démarche, la production est analogique évidemment. Alors le voyage, celui de Jay, à n’en pas douter, se savoure titre après titre au gré des musiques que le Mississippi a vu naître, ces musiques qui nous font remonter à la source des musiques « rock » actuelles, il fallait le souligner. Après « I’m hungry » paru en 2015 et « Dutch oven » sorti en 2013, « Up the mississippi » complète une certaine trilogie que tout amateur de musiques, au sens large du terme, se devrait de posséder, alors bravo à Jay And The Cooks pour le voyage…» –
Black Roger – 05.11.2018
PAVILLON 666

«… « Un album, Up the Mississipi, qui mérite le détour et fait voyager pendant 11 plages où l’on remonte le fleuve en blues, rock, boogie-woogie. On swingue, on claque des doigts et on est conquis. Au pays de Muddy Waters et des as de la six-cordes et pas celui de … qui vous savez, le blond tout bouffi… C’est simple et chaleureux, voilà ce qu’on aime, loin de complications et de fausses manières, à l’image du monsieur. Album parsemé de reprises/ hommages, mêlées aux créations et même une chanson en français ! Pour ceux qui on envie de creuser, sachez que sur le site de Jay, vous avez une explication précise concernant chaque chanson, et je vous engage à tout lire, c’est réellement passionnant et documenté…»
Jérôme Vaillant – 13.09.2018
SONGAZINE

«… Voilà qui indéniablement débute comme du Blues pur jus! Et cela se prolonge immédiatement après par un bon vieux Rock’n’roll qui affirme la filiation directe entre les deux univers musicaux. Bien que d’origine irlandaise, le gaillard distille et balance une musique d’inspiration 100% America. […]Un certain nombre d’instruments et le nom de famille de l’artiste évoquent imparablement l’Irlande d’où vient ce Jay-là… ce qu’il suggère avec bonheur dans ses mélodies. A signaler, deux reprises, “Rollin and Tumblin” de Muddy Waters et “Maggie’s Farm” de Bob Dylan qui s’ajoutent aux cinq titres composés par Jay. De son côté, Philippe Gosselin a composé “Au Bord De l’Eau”, Tyler Jameson Barnes a lui signé “I’m Really Glad I Met Her”, et “Hand Me Down My Walking Cane” est un ‘traditionnel’. Un album qui préfigure une rentrée musicale incandescente!…»
Dominique Boulay – 30.08.2018 
PARIS MOVE

«… Une voix un peu nasillarde et une production analogique pour donner encore plus de relief à l’ouvrage et voilà un « Up The Mississippi » qui ne devrait pas passer inaperçu avec son artwork directement rapporté de Leland, sur l’incontournable Highway 61. En fermant les yeux, on s’y croirait …»
Fred Delforge – 24.08.2018
ZICAZIC

«… « Up The Mississippi » est en tout cas un opus attachant et authentique dont le charme et la couleur musicale très roots sont renforcés par une production entièrement analogique. Avec humilité, passion et un brin de nostalgie, il nous embarque pour un périple le long du fleuve mythique jusqu’à sa source au Minnesota qui vit naître Bob Dylan. Le voyage se termine ainsi par une reprise de ‘Maggies Farm’, titre qui fit basculer l’icône folk vers le côté obscur du blues, le rock. Mais ça, c’est une autre histoire…»
Struck – 18.10.2018
MUSIC WAVES


RADIODIFFUSIONS

Collectif des Radio Blues – RAM05 – Cross Blues Station – RADIO BETON – Du Blues Sinon Rien – RADIO ARC EN CIEL – Electrick Shock – RADIO GRILLE OUVERTE – Crossroad – RADIO PORTUGAISE – L’Autre Monde – LIBELLULE FM – Highway55 – RADIO LIBERTAIRE – FREQUENCE AMITIE VESOUL – Rock En Stock – RADIO PULSAR – RADIO DECLIC – Declectic Jazz – RADIO COTEAUX – Blues Jean – RADIO FMR – Traffic 2 Rock – RBA FM Auvergne Limousin – Radio Blues Intense – Le Blues Café Live

Vous êtes nos diffuseurs

Pour être certain d’avoir une visibilité sur un média ou de bénéficier d’un «traitement éditorial privilégié», il faut être un «annonceur». Mais les achats d’espaces publicitaires ne sont pas donnés à tout le monde. Il faut faire des prévisions et tenter de mesurer les investissements de façon à ce qu’ils soient rentables.

Par Paul Bessone

Un calcul de base consiste à convertir le coût d’une campagne en quantité d’albums à vendre pour équilibrer et pour gagner un peu d’argent afin de payer le travail de chacun ou tout simplement d’acheter de nouveaux espaces publicitaires, dans l’espoir de vendre encore plus d’albums …

Au fait, la publicité ne permet pas systématiquement de vendre des albums et son coût correspond généralement à des objectifs de ventes que nous n’arrivons même pas à concevoir (sauf dans les rêves).

Offshots_front_634x634 Imaginez le nombre de diffusions en streaming qu’il faudrait pour amortir des dépenses en marketing… Un simple calcul nous permet d’affirmer qu’il nous faudrait plus de 12 557 773 diffusions sur Youtube pour couvrir l’achat d’une seule 1/2 page dans Rock’n’Folk (hors frais de conception et de réalisation de la publicité)…

Avec de la chance et pour qu’elle fonctionne bien, une campagne publicitaire doit amplifier de premières ventes « quasi naturelles » (celles que nous réalisons grâce aux fans, à la famille, aux proches, aux accros de la musique). C’est bien pour cela que Juste Une Trace dispose de sa propre boutique en ligne, que nous chérissons les ventes directes et que nous proposons des opérations de « pré-vente » ou « vente en avant première » pour certains albums (dans notre espace crowdfunding / financement participatif).  En fait, c’est très simple : Juste Une Trace est indépendant (pas trop dépendant), et les ventes que nous faisons doivent prioritairement servir à financer les productions et ceux qui travaillent vraiment sur les projets.  Pour que tout cela marche, nous en parlons comme nous pouvons et comptons sur vous (lecteurs de nos messages et sans doute auditeurs). Nous en parlons à travers les projets que nous portons et la plupart des artistes ou producteurs avec qui nous travaillons nous renvoient l’ascenseur. De leurs côtés, avec notre approbation, le distributeur lutte pour mettre en place quelques exemplaires dans les points de vente et les artistes (les plus volontaires) n’hésitent pas à créer des boutiques les soirs de concerts.

MRRQ_NO_MONSTER_333x300C’est de l’artisanat, ce n’est pas facile, c’est un combat, mais c’est très plaisant.

Des fois, le combat est déloyal et nous sommes bêtement poignardés dans le dos. Alors nous réagissons. Prenons un exemple qui ne fera pas rire tout le monde. Saviez-vous que certains journalistes s’improvisent disquaires en faisant du commerce avec les exemplaires promo qu’ils reçoivent gratuitement ? Au lieu d’en parler, ils les vendent ! Ils ont des comptes sur e-bay ou ailleurs. Ils agissent dans l’ombre et toujours avec de drôles de pseudonymes. Contrairement aux disquaires, ils n’achètent jamais les albums qu’ils revendent. Et la plupart des albums sont revendus sans même avoir été écoutés : des exemplaires tout neuf vendus avec le cellophane d’origine (et généralement plus chers que dans notre boutique). C’est «sauvage» n’est-ce pas !

Pas facile de faire de la promo dans une telle ambiance.

Pour limiter cette vilaine pratique, que certaines personnes trouvent «normales» ou encore «dans les usages», nous restons les pieds sur terre et nous prenons quelques mesures (dont les plus amusantes ne seront pas révélées). Pour commencer, nous proposons sur nos communiqués de presse, à tous les journalistes qui manifestent un intérêt pour un album, de leur envoyer un exemplaire CD (pour info, des médias en ligne souhaitent encore recevoir un CD par courrier ou coursier), de leur transmettre les titres en mp3 ou d’avoir un lien privé pour tout écouter en ligne.

Mais nous comptons aussi sur vous ! La meilleure promo, c’est la vôtre ! Si vous n’êtes pas journaliste mais que vous voulez chroniquer un album Juste Une Trace, n'hésitez pas à nous le dire. Sur les réseaux sociaux, auprès de vos amis, avec vos mots, vous êtes nos diffuseurs.

jut_treponem_pal_home

La meilleure promo, c’est la vôtre !

Parmi les accros de la musique, il y a des disquaires. Ils commandent et achètent des albums, revendent ce qu’ils peuvent à leurs clients ou retournent les invendus à leurs fournisseurs puis se font rembourser si nécessaire. De temps en temps, ils parlent de nos productions. En fait, lorsqu’ils en parlent, c’est toujours en bien.

Même si nous ne leur accordons pas un budget spécifique pour être bien exposé dans les surfaces de vente, quelques disquaires qui bénéficient encore d’une certaine liberté, nous offrent un peu de visibilité. Dans tous les cas, nos productions sont dans leurs bases de données et les disquaires ou revendeurs attendent généralement qu’un client passe une commande pour en passer une à notre distributeur qui nous en passe une si nécessaire… Si le client d’un disquaire commande une production pourtant absente des rayons, c’est qu’il a tout de même préalablement obtenu des informations sur la production.

I'M HUNGRY_JayAndTheCooks_front_900x822Pour ne rien vous cacher, sans résultats promo préalables, la présence de nos albums dans les magasins n’est pas du tout évidente et même si la promo est chanceuse (l’information circule), les disquaires ne prennent généralement pas de risques : ils préfèrent attendre la commande.

Il ne suffit pas de faire un album pour qu’il soit disponible en magasin (sauf dans notre boutique). La promo est donc importante et s’amorce bien avant la sortie d’un album. Dans l’idéal, articles et bonnes chroniques sont publiés lorsque l’album arrive en magasin. Dans la pratique, c’est rarement le cas. Une promo, même rondement menée, est toujours incertaine. Il suffit d’un évènement imprévu (et de surcroît bien plus populaire que votre sortie d’album) pour que des semaines de travail partent en fumée.

La meilleure promo, finalement, c’est celle que l’on fait tous les jours et pendant longtemps, petit à petit, avec ceux qui aiment un projet et qui en parle autour d’eux, ici et là, autour d’une bouteille et/ou sur les réseaux sociaux. Avoir une bonne chronique dans la presse, c’est sympathique et quelques lecteurs seront éventuellement assez sensibilisés pour commander des albums. Mais avoir une chronique dans la presse rend aussi la production plus éphémère, datée, passée. La meilleure promo, celle qu’on préfère, c’est la vôtre (quand vous parlez de nos projets).

Si vous n’êtes pas journaliste mais que vous voulez chroniquer un album Juste Une Trace, n'hésitez pas à nous le dire. Sur les réseaux sociaux, auprès de vos amis, avec vos mots, vous êtes nos diffuseurs.

JuT_LMDO_home_collection

  • Vous voulez nous joindre ?

    pour votre projet, pour avoir des informations, pour un partenariat ...