Juste une Trace

metal

Revue de presse – Discours Idylliques (1)

La presse en parle ! Voici une sélection d’extraits d’articles et des radios qui diffusent Discours Idylliques de Split Brain

ROCK HARD MAGAZINE

Arno Strobl – numéro de Juin 2019

“ … Si le style est connu et ne présente rien de révolutionnaire en soi, le quintette de l’Oise le maîtrise à la perfection, et il apparaît très vite comme une évidence que nous avons ici affaire à des musiciens sérieux et doués, au service d’un disque à la production irréprochable… ”

NAWAKULTURE

Guillaume Dumazer – 22.04.2019

“ … Là où SPLIT BRAIN se singularise, c’est quand il met en avant son penchant pour l’analogique et il est vrai que pour le coup, Discours idylliques ne sonne pas du tout comme les innombrables disques du genre, à la production pour le moins clinique, que nous reçûmes ces dernières années. Le chant français, variant de plus les registres du clair au caverneux, est aussi un bon choix pour apporter plus de traits descriptifs à un univers que l’on devine plus fouillé qu’il n’y paraît… ”

METAL FRANCE

Olivier Piot – 11.05.2019

“ … leur death, tout au long de cet album, varie quand même de titre en titre du coup, on peut lui coller plusieurs étiquettes. Un peu dark sur Discours idyllique, assez proche d’IN FLAMES quand arrivent des compositions comme Caste aveuglée ou Machine infaillible. Un soupçon d’AMON AMARTH à propos de Coupables Inavouables et pourquoi pas, teinté de DARK TRANQUILLITY sur Violence gratuite.
Mais ce ne sont que des influences approximatives, car l’air de rien ils possèdent un truc à eux …”

EMAGINAROCK

Thomas Riquet – 16.05.2019

“… Après trois EP le groupe Split Brain s’offre donc un album mais l’exercice est-il réussi ? La réponse est, vous l’aurez compris, oui. Discours Idylliques propose un metal mélodique qui m’a vraiment parlé, le chant en français ajoutant un charme spécial à l’ensemble. En tous cas une chose est sûre : ce groupe promet d’excellentes choses pour l’avenir …”

LOUD TV

John Cizeau – 17.05.2019

“… Bonne surprise que ces « Discours Idylliques » ! Les musiciens vous offrent des mélodies de très belles qualités, les textes ne sont pas dénués de sens, le chanteur offre une belle dimension ce qui rajoute de l’intérêt à cet opus. Si vous ne connaissez pas ce combo, n’hésitez pas à découvrir SPLIT BRAIN…”

AMONG THE LIVING

Stephan Birlouez – 04.06.2019

“… Ecoutez moi La Valeur d’un Homme qui vient clore ce méfait, un titre puissant et sans concession qui résume plutôt bien l’album dans son ensemble et la volonté de livrer des compos percutantes.
SPLIT BRAIN nous livre un opus varié et terriblement efficace, pourvu d’une identité forte qui ouvre des perspectives plus qu’encourageantes pour les nordistes. De plus la galette est dotée d’un Artwork chiadé et soigné, ce qui ne gâche rien …”

WHAT THE HELL

Kyo Mike – 06.06.2019

“… Cet opus mérite grandement d’être écouté et apprécié. Ne serait-ce que par sa maîtrise instrumentale qui nous montre. Personnellement, j’ai adoré cet album qui nous montre puissance, noirceur et douceur malsaine. Laissez-vous bercé par ces Discours idylliques de Rémi et la mélodie de Ragnaraco, Damien, Fred et Nico…“

Photo SPLIT BRAIN par LykhArts

EN INTERVIEW SUR

Verdammnis : 11.05..2019

Margoth PDF : 16.05.2019

Metal Mad TV : 14.01.2019

Warm TV (vidéo) : 17.05.2019

Emaginarock : 17.05.2019

Music Waves : 22.05.2019

La Grosse Radio : 07.06.2019

Les Petites Chroniques d’Edelric  : 01.07.2019

RADIO PULSAR – FREQUENCE AMITIE VESOUL – ROCK EN STOCK – RADIO ANTENNE PORTUGAISE – L’AUTRE MONDE – RADIO MONT DES MONTAGNES – RADIO ARC EN CIEL – DIVERSITES FM

Dessin pour SPLIT BRAIN par Batt Art

Initiation au Death Melodique et au Thrash

Split Brain propose du Metal aux influences Death Melodique et Thrash. Les paroles en français donnent une grande singularité au projet. Hurlements, chants et chuchotements se succèdent à tour de rôle pour créer un univers captivant. Le groupe est maître des contrastes. Il jongle entre les éléments mélodiques et des riffs violents.

Pour appuyer leur démarche, une vidéo du titre Discours Idyllique vient de sortir. Elle comporte quelques particularités qui peuvent séduire le plus grand nombre. Pas besoin d’être un adepte du Death Melo ou du Thrash pour apprécier.

La vidéo a été réalisée à partir d’une série de dessins originaux de Batt’Art. Pour l’animation, Elie Villain a utilisé la technique du parallaxe. Il a divisé les dessins en plusieurs plans positionnés dans un environnement 3D. Il a ensuite activé une caméra dans cet environnent pour créer des effets de zoom et de travelling.

Des paroles du texte chanté apparaissent au fur et à mesure. Certains diront qu’il s’agit du principe du «Karaoke». Effectivement, il suffit de suivre les paroles pour se laisser embarquer jusqu’au bout du titre. Du reste, à l’écoute du refrain, il est quasiment impossible de ne pas chanter.
Pour aller encore plus loin, vous trouverez ci-dessous l’intégralité des paroles.
Vous pouvez maintenant vous initier au Death Melodique et au Thrash Metal

dessin de Batt’Art

DISCOURS IDYLLIQUE

Encore une fois rien qu’une fois
Ce doux souvenir de ce qui devait être 
Plein de paraître, avec sagesse.
Le meilleur des mondes sans que la colère gronde
Seuls au monde, admettre ses faiblesses
qu’importe si le bât blesse

Envolés, nos rêves condamnés, fantasmes abandonnés

Encore une fois une dernière fois
Ces beaux discours des anciens jours
Tant de paraître mais sans sagesse
Mentir sur ses dires, ou comment trahir
Un seul mot d’ordre semer la discorde
qu’importe la méthode

Se souvenir, pour avancer
Imaginer son avenir, se retrouver
Se mentir, ne fera que nous nuire
Fatigué, révolté, il faudra bien s’accrocher

Envolés, nos rêves condamnés, fantasmes abandonnés

Mais quelle candeur, à se perdre dans le passé
Sans peur Abandonné, condamné
Résigné à espérer, plutôt qu’à en rêver
Triste réalité d’un passé oublié

Se souvenir, pour avancer. Imaginer l’avenir, pour se retrouver

Envolés, nos rêves condamnés, fantasmes abandonnés

Paroles : Rémi PIERRE
Musique : Rémi PIERRE, Nicolas DIJOUX, Nicolas JEANNETEAU, Frédéric ACX, Damien MARCHANT
Editions AMOC

DISCOURS IDYLLIQUE est disponible sur l’album
DISCOURS IDYLLIQUES

Campagne de financement pour une vidéo de Split Brain

Au printemps 2019, sort le premier album de Split Brain. Les membres du groupe de Metal aux influences Death Melo et Thrash souhaitent également avoir une vidéo réalisée à partir des dessins de Batt’Art. Une animation hors du commun pour présenter au plus grand nombre leur musique.

Le groupe a choisi le titre DISCOURS IDYLLIQUE pour présenter l’album. Rythmique syncopée, mélodies juxtaposées, chant guttural ultra puissant, message intense, le titre bouillonne et n’en finit plus de résonner.

La création vidéo permet de présenter comme jamais auparavant le Metal de SPLIT BRAIN. Loin des clichés, elle est réalisée pour casser les frontières. Les dessins de Batt’Art, l’animation et le scénario, les couleurs, les mots et les formes vont séduire les amateurs de Thrash, de Metal et tous les curieux, les gens ouverts et toutes sortes de mélomanes.

La campagne de financement pour réaliser cette vidéo est prévue jusqu’au 28 février 2019 mais certaines contreparties sont limitées, notamment toutes celles qui prévoient une rencontre avec des membres de Split Brain dans les locaux du label. Une rencontre pour écouter en avant-première l’enregistrement, regarder la vidéo et repartir au moins avec un exemplaire dédicacé de l’album. De 15 à 150 euros, huit contreparties sont pour l’instant proposées.

Juste une Trace dispose d’un outil maison pour ses campagnes de financement. Par rapport aux plateformes traditionnelles de financement participatif, les avantages sont importants, notamment d’un point de vue administratif et comptable pour les artistes. Les montants reçus, par exemple, ne viennent pas s’ajouter à leurs revenus pour le calcul des impôts. C’est du sérieux mais c’est quand même important de le savoir. L’objectif consiste avant tout à faciliter la réalisation d’un projet. Autre réalité, il n’y a donc pas de frais ou commission retenue pour l’utilisation de l’outil. Enfin, les investissements sur un projet sont généralement supérieurs aux montants reçus. Mais une fois de plus, c’est la réalisation du projet qui prime.

Pour participer à la création d’une vidéo de Split Brain

SPLIT BRAIN – photo Lykh’Arts

Hear Me Calling par Treponem Pal

« Hear Me Calling » est un titre du guitariste-chanteur Alvin Lee. Il l’a composé pour son groupe originaire de Nottingham Ten Years After. « 10 ans après »… Drôle de nom pour ce groupe anglais de blues/rock. Nous sommes en 1966, la formation, qui a déjà changé de nom plusieurs fois depuis 1962, s’installe à Londres et se donne un coup de neuf en adoptant une nouvelle dénomination. Pourquoi « Ten Years After » ? A priori pour célébrer le 10ème anniversaire de la naissance du Rock’n’Roll ou plutôt pour célébrer l’avènement d’Elvis Presley.

ten-years-after-cover-stonedhenge« Hear Me Calling » est d’abord sorti sur un 45t fin 1968. Dans certains pays (dont la France, l’Allemagne, l’Angleterre, les États-Unis…), il est sur la face B du support. « I’m Going Home » est sur la face A et doit révéler le groupe. « Hear Me Calling » figure sur l’album « Stonedhenge » enregistré du 5 au 13 septembre 1968 aux studios Decca (Londres) et entièrement produit par Mike Vernon (David Bowie, John Mayall, Champion Jack Dupree…). L’album est commercialisé en février 1969 et fait un flop… Durant l’été de la même année, après ses passages remarqués notamment au Newport Jazz Festival, au Seattle Pop Festival et à Woodstock, Ten Years After prend son envol un peu partout.

Slade
Slade

Mais c’est une version interprétée par un autre groupe anglais qui va imposer « Hear Me Calling » comme un véritable hymne rock.
Le titre figure en 1972 sur le premier album du groupe Slade : « Slade Alive !». Un album produit par Chas Chandler (bassiste des Animals) qui comporte une majorité de covers dont « Born To Be Wild » de Steppenwolf.

Presque 50 ans après sa création par Alvin Lee, Treponem Pal reprend « Hear Me Calling ». Le groupe voulait faire un joli clin d’œil à l’auteur. C’est aussi une belle façon de fêter le 30ème anniversaire de Treponem Pal, tout en se faisant plaisir. Treponem Pal est passé maître en la matière pour créer des covers intemporels et sa version de « Hear Me Calling » décape. Elle est simple, pleine d’énergie et de vie. Les guitares sont grasses, la voix est chaude. Tout devient évident.

Hear me calling
Hear me calling loud
If you don’t come soon

L’album Rockers’ Vibes avec cette version de Hear Me Calling est disponible  ici

rockers_vibes_treponem_pal_750x750

Some Velvet Morning par Treponem Pal

Some Velvet Morning est un morceau de pop, un brin psychédélique, écrit et composé par Lee Hazlewood. À l’origine, le titre est interprété par Lee Hazlewood et Nancy Sinatra. Il est tiré de l’album et de la série télévisée Movin’ With Nancy (1967).

Lee Hazlewood et Nancy Sinatra n’en sont pas à leur première collaboration et sont même à l’origine d’un autre classique de la pop américaine : « These Boots Are Made For Walkin » (1966). On les appelait alors souvent « the Beauty and the Beast ».

Il existe une multitude de reprises de « Some Velvet Morning », notamment par Vanilla Fudge ou encore l’étonnante collaboration Primal Scream et Kate Moss. La version de Treponem Pal est tout aussi singulière. Béatrice Demi Mondaine prend la place de Nancy Sinatra et Marco Neves, en mode crooner, prend celle de Lee Hazlewood. Le duo improbable revisite la composition sous un nouvel angle. La Belle et la Bête sont réunis.

Beatrice Demi Mondaine – Photo Betty Klik

Dans les couplets, l’homme, dans un état vraisemblablement second, évoque Phèdre. La deuxième femme de Thésée, dans la mythologie grecque, tombe amoureuse de son beau-fils Hippolyte… Mais comme il la repousse, Phèdre provoque indirectement sa mort. Contradictions, mensonges, amour, influences, regrets, peur, paradoxes, infanticide … c’est du tragique. Peut-être sous l’effet de certaines substances, les paroles de Lee Hazlewood sont légèrement confuses. Il a quelque chose en tête mais ne l’exprime pas clairement. Il semble résigné.

Dans les refrains, la femme prend la parole. Elle évoque ce qu’une femme penserait. Autoritaire, elle change le rythme, se laisse désirer puis prend ses distances froidement. Elle se nomme Phèdre.
Le sens des paroles est énigmatique et de nombreuses interprétations restent possibles : simple évocation mythologique ? Sous-entendus d’ordre sexuels ? Révélation sur une supposée relation entre les deux interprètes ? Résultat d’un trip ? Nous n’en saurons pas plus.

Lee Hazlewood et Nancy Sinatra sèment volontairement le doute et laissent tout envisager. Du reste, l’oeuvre pourrait même comporter 2 chansons distinctes, 2 personnes différentes qui se rencontrent mais qui restent sur leur position, dans leur bulle. Et la structure musicale de la composition accentue cette ambiguïté : du 4/4 pour le couplet et du 3/4 pour le refrain… sans parler d’une instrumentation différente pour accompagner l’un et l’autre.

Malgré toute cette complexité, Some Velvet Morning est un Hit ! Presque 40 années après sa création, il a même été classé en tête de la liste des 50 meilleurs duos de tous les temps par The Daily Telegraph (2003).

L’album Rockers’ Vibes est disponible  ici

Marco Neves – Treponem Pal – photo Edith Gaudy

Are You ready de Thin Lizzy par TREPONEM PAL

Are You Ready est un hymne de Thin Lizzy co-signé par Phil Lynott (chanteur, bassiste), Brian Downey (batteur), Scott Gorham (guitariste) et Brian Robertson (guitariste).
Thin Lizzy jouait généralement ce titre pour mettre le feu en ouverture des shows du groupe. Du reste, il n’existe pas de version studio du morceau.
live-and-dangerous-thin-lizzyAre You Ready figure sur le double album « Live and Dangerous » sorti en 1978 et produit par Tony Visconti (Bowie, T. Rex). Visconti voulait travailler avec le groupe mais n’avait pas le temps de faire de sessions de studio, alors le choix s’est porté sur un album composé exclusivement d’enregistrements en concerts. Des titres et des prises tirés des tournées promotionnelles de « Johnny The Fox » (1976) et « Bad Reputation » (1977). « Live and Dangerous » est aussi le dernier album avec Thin Lizzy de Brian Robertson (il rejoindra ensuite Wild Horses, Motörhead…). « Live and Dangerous » a aussi été élu en 2004 meilleur album live par les lecteurs du magazine britannique Classic Rock et est classé n°1 de la liste NME « 50 Greatest Live Albums Of All The Time ».

Are you ready to rock?
Are you ready to rip it up?
Do you know what I’m talking about?
Are you ready to get it up?

Pour Marco Neves, c’est une « autoroute rock’n’roll », un titre qui a sans doute marqué son adolescence et que TREPONEM PAL voulait reprendre pour célébrer ses 30 ans avec ROCKERS’ VIBES.

We are you ready to rock !
We are you ready to hit the floor !
We are ready !

L’album Rockers’ Vibes est disponible  ici

Disponible chez tous les bons disquaires dès le 29 septembre 2017

rockers_vibes_treponem_pal_jut_2
Polak – Treponem Pal

rockers_vibes_treponem_pal_jut_17
Guillaume Labaume – Treponem Pal

rockers_vibes_treponem_pal_jut_11
Jipouille de st loup – Treponem Pal

  • Vous voulez nous joindre ?

    pour votre projet, pour avoir des informations, pour un partenariat ...