Juste une trace

Survival Sounds

2 groupes indus se frottent à Treponem Pal

QUETZACOALT [KTZLKTL] et LA MACHINE, 2 groupes indus de la scène française, se frottent à Treponem Pal. Ils jonglent comme de nombreux groupes pour s’exprimer sur scène, trouver des lieux pour jouer. À croire que plus il y a de salles, plus c’est difficile de tourner. À défaut de pouvoir les retrouver plus souvent en live, ils travaillent les sons, ils enregistrent leurs projets et appliquent une sorte de DIY en attendant des jours meilleurs. EVIL MUSIC FOR EVIL PEOPLE présente une vraie scène underground : des artistes très différents, réunis autour de Treponem Pal, le groupe fer de lance du Rock Indus, sur un projet commun. Quetzalcoatl [KTZLKTL] et LA MACHINE sont donc à côté de DEE NASTY, LOFOFORA, Dr DAS d’ASIAN DUB FOUNDATION… Ils ont répondu à l’appel et remixent des titres de Treponem Pal issus de l’album Survival Sounds.

La Machine
La Machine

Quetzacoalt 6Quetzacoalt 1

Quetzalcoatl [KTZLKTL] est le nom d’une divinité mexicaine ! Un serpent à plumes vénéré par les Aztèques, les Mayas mais aussi par les Mixtèques et les Toltèques…

Dans le cas présent, il s’agit du groupe indus originaire de la région Drouaise (proche de Dreux). Pas de sacrifices humains mais une musique nerveuse et militante depuis le milieu des années 90.

LaMachine 4

LA MACHINE existe depuis 2008. Le groupe est constitué à Paris mais, selon nos agents, les membres sont originaires de la Nièvre. Contrairement aux premières informations diffusées, ils ne sont pas de Nevers : ils sont réellement de La Machine.

Leur approche de la musique industrielle leur permet notamment de partager des scènes avec Les Tambours du Bronx, Dagoba ou encore La Souris Déglinguée. Toujours selon nos agents, ils ont aussi joué en ouverture pour The Exploited (difficile de jouer après).

LaMachine 3 photo Julien Sapience
La Machine – photo Julien Sapience

Suicide Inside met Treponem Pal sur le Dancefloor

Photo by Gerda Ditrih
Photo by Gerda Ditrih

Créé en 2005 à Londres, SUICIDE INSIDE est le deuxième projet de Natasha et Alexey Protasov, tous deux connus sur la scène electro avec AMBASSADOR 21.

Le duo vient de Minsk (Biélorussie) et propose une ambiance hardcore, des sons industriels complexes, des voix puissantes en anglais et en russe.

Le duo écume l’Europe et a déjà collaboré avec Sonic Area, Punish Yourself, Mimetic … SUICIDE INSIDE se retrouve tout naturellement mis à contribution pour offrir une étrange dance de la révolte « RIOT WEIRD DANCE » sur l’album EVIL MUSIC FOR EVIL PEOPLE de TREPONEM PAL.

Photo by Gerda Ditrih
Photo by Gerda Ditrih

Mimetic mixe Treponem Pal en mouvement

Mimetic, c’est Jérôme Soudan ! Il est spécialiste de la musique industrielle. Il baigne dedans depuis le début des années 90.
Percussionniste de formation, il est notamment passé par le Conservatoire de Chambéry (tout comme
LCDK et OFF7). Il a travaillé avec Kasper T. Toeplitz, les Tétines Noires ou encore Von Magnet avant de s’installer à Berlin puis Genève où il rejoint Art Zoyd. Jérôme compose aussi pour la danse avec les chorégraphes Carol Brown, Jan Linkens et Lionel Hoche.

mimetic-inside┬ ® Daniela&Tonatiuh
mimetic-inside┬ ® Daniela&Tonatiuh

En 2007, il compose la musique du court-métrage «Un Éclat» de Rodolphe Viémont. Un homme blessé par la vie est contraint de restaurer un vieux crucifix, avec Olivier Py et Aurélien Recoing. Toujours pour l’image, Jérôme travaille régulièrement avec le réalisateur Lech Kowalski, le spécialiste du documentaire Punk Rock («Born to Lose: The Last Rock and Roll Movie», «Hey! Is Dee Dee Home ?», «Unfinished 82» avec Johnny Thunders …).

Jérôme est aussi le directeur artistique pour le festival Electron de Genève et contribue à la programmation d’Amon Tobin, Miss Kittin, Autechre ….

Mais pour en revenir à Mimetic, c’est à partir de 1998, qu’il commence à travailler sous ce pseudonyme. Avec, il gagnera même un Qwartz pour «the changing room». En 2008, pour ses 10 ans, il sort un livre de 160 pages avec 2 disques et des témoignages dont celui de Paul Kendall (producteur de Depeche Mode) et Franz Treichler (The Young Gods) …

Après avoir dressé un bref portrait de Mimetic, sa relation avec TREPONEM PAL semble évidente. Dans EVIL MUSIC FOR EVIL PEOPLE, il transforme le titre «Subliminal Life» présent sur l’album SURVIVAL SOUNDS en «Subliminal Smoke»… Tout en mouvement !

Punish Yourself vs Sonic Area pour Treponem Pal

Punish Yourself vs Sonic Area remixent le titre «Drunk Waltz» extrait de l’album SURVIVAL SOUNDS de Treponem Pal et le rebaptisent «Punish Waltz» pour le faire figurer sur EVIL MUSIC FOR EVIL PEOPLE.

Punish Yourselwallpaper-1280x1024-punish-yourself1f est un groupe de scène qui joue du «Rock’n’Roll Electronique». Depuis la fin des années 90 le groupe est proche de Treponem Pal.

Sonic Area mixe et remixe depuis 1997. On le retrouve sur plusieurs projets communs avec Punish Yourself (notamment « phenomedia » en 2010) et pour des collaborations avec Ambassador 21, Mind Necrosis Factor, Muckrackers ou encore Morbid Angel.95358-phenomedia-mer-01272010-1530

 

Beat In Zen pour Treponem Pal

BEAT IN ZEN aime travailler avec des artistes de part le monde, pour des remixes et des images, pour métamorphoser des titres, pour déranger puis attirer. C’est le même principe qui est appliqué pour Treponem Pal. Deux titres d’EVIL MUSIC FOR EVIL PEOPLE sont marqués au fer rouge (« Blue Man Blues » et « Hard on & go »). Il s’agissait de produire une musique originale à partir des morceaux de l’album Survival Sounds.

Selon les projets, depuis la fin des années 90, BEAT IN ZEN est un « one man studio project », des fois un duo, quelques fois un trio. Dans tous les cas, Tramb est là ! Vraisemblablement, il travaille de façon assez particulière, dans une sorte d’autarcisme. Ce qui ne l’empêche pas de participer, via le net, à de nombreux projets. Finalement, Beat In Zen est impalpable et pourtant terriblement réel. Une véritable entité créatrice incontrôlable et, du coup, complètement libre.

On aime, on n’aime pas… ici, le résultat est nickel chrome, bien underground. Comme il le dit, Tramb est un « alcimiste hérétique qui s’assume complètement ». Musicalement, BIZ (Beat In Zen) se range dans l’electro, de « l’Electro Lethal » pour être plus précis.

Silent Frequencies mixe Treponem Pal

Silent Frequencies est un duo de producteurs passionnés par la création de sons électroniques breakés et syncopés. Dubstep, Drum’n’Bass, Breakbeat …  et aux multiples influences musicales, ils ont déjà partagé l’affiche avec Borgore, Nero, Flux Pavilion, Skism, Doctor P, Document One, Interlope …

Silent Frequencies est au programme d’EVIL MUSIC FOR EVIL PEOPLE de Treponem Pal avec deux titres remixés : « Runaway Unclean » (titre original : Runaway Far Away) et « Survival Man » (titre original : Survival Sounds).

Le duo de Montpellier existe depuis 2009 et présente aussi un show live

Pour découvrir une autre facette de Silent Frequencies, regardez cette vidéo

  • Vous voulez nous joindre ?

    pour votre projet, pour avoir des informations, pour un partenariat ...